mercredi 25 août 2010

Thon albacore !

1/ Y a-t-il une différence gustative importante entre le thon rouge et le thon albacore ?
a. Oui
b. Non
c. Cela dépend des goûts de chacun
2/ À partir de quel âge le thon albacore peut-il se reproduire ?
a. 4 ans
b. 2 ans
c. 6 mois
3/ Qu’est-ce qui fait la force du thon albacore pour éviter d’être trop victime de la surpêche ?
a. Sa vitesse de nage
b. Son mode de reproduction
c. Son lieu de vie
4/ Existe-t-il du thon albacore d’élevage ?
a. Oui
b. Non












Réponses
1/ Réponse c. Chacun d’entre nous a un palais différent, mais la différence gustative entre le thon rouge et le thon albacore est très légère. Certains trouvent le thon rouge de Méditerranée plus ferreux.
2/ Réponse : b. La taille de reproduction est de 80 à 90 cm, ce qui correspond à un thon âgé d’environ 2 ans. Les juvéniles évoluent dans les 100 à 200 premiers mètres de profondeur. Il convient de signaler une part non négligeable de cannibalisme : 10 % de l’alimentation des thons sont des juvéniles, le plus souvent de la même espèce.
Les thons pêchés pour Matsuri ont entre 3 et 7 ans.
3/ Réponse : b. Le thon albacore ne semble pas avoir de lieu de reproduction fixe contrairement au thon rouge de Méditerranée qui se regroupe en énormes bancs chaque année à la même période et au même endroit, en Sicile, au large de la Libye et aux Baléares, un lieu bien connu des pêcheurs.
De plus, les thons albacores de grandes tailles se déplacent peu en bancs et se trouvent à des profondeurs importantes, ce qui change les techniques de pêche. Les thons albacores pêchés pour Matsuri le sont à la palangre (très longue ligne) qui est une technique de pêche à la senne (filet) utilisée en Méditerranée.
4/ Réponse : b. Aucune espèce de thonidé ne peut être élevée car le thon est un poisson migrateur qui se reproduit très difficilement en captivité. En Méditerranée, les thoniers capturent des thons rouges et les mettent en cage afin de les engraisser. Mais cette technique a un fort impact sur l’environnement marin car le gavage est très consommateur de ressources halieutiques : pour produire 1 kg de chair de thon, il faut 15 à 20 kg de poissons sauvages. Cette technique ne s’applique pas au thon albacore, sauf à toute petite échelle en quelques rares points du globe.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Sélectionnez comme profil "Nom/URL" ou "anonyme", ou connectez-vous via un des types de compte indiqués avant de publier votre commentaire.